vendredi 7 juillet 2017

Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

"Ma voisine, Evangeline Smythe, va accoucher de jumeaux en juin. Comme elle ne semble pas transportée de joie à cette idée, je vais lui demander de m'en donner un."




Auteur : Mary Ann Shaffer & Annie Barrows
*
Titre : Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates / The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society
*
Édition : 10/18

Synopsis :
Tandis que Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale, Juliet Ashton, jeune écrivain, compte ses admirateurs par milliers. Parmi eux, un certain Dawsey, habitant de l'île de Guernesey, qui évoque au hasard de son courrier l'existence d'un club de lecture au nom étrange : "Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates"...Passionnée par le destin de cette île coupée du monde, Juliet entame une correspondance intime avec les membres de cette communauté. Et découvre les moyens fantaisistes grâce auxquels ces amis bibliophiles ont résisté à l'invasion et à la tragédie. Jusqu'au jour où, à son tour, elle se rend à Guernesey. pour Juliet, la page d'un nouveau roman vient de s'ouvrir, peut être aussi celle d'une nouvelle vie...
Mon Avis :
Ce roman est vraiment magnifique, on y trouve de l'humour, de la peur, du dégoût, de la romance et de l'effroi. J'ai pleuré de rire et d'horreur, oui d'horreur car les détails décris sur les conditions de l'occupation pendant la seconde guerre mondiale sont atroces. 
La première partie est un premier contact entre Juliet Ashton et le cercle littéraire de Guernesey. Où on apprend à connaître les membres, leurs histoires, ce qu'ils ont vécut. 
Chaque membres sans exception  nous touchent à sa manière. Dans les moments drôles comme les moments dures.

Ce roman nous permet non seulement de voir l'Occupation Allemande dans toutes son horreur, mais l'histoire nous montre que beaucoup d'Allemand on eux aussi souffert de cette occupation. 

Beaucoup de choses m'ont choquées dans cette lecture, malgré cela je sais que je prendrais plaisir à la relire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire