dimanche 22 octobre 2017

Vague de Chaleur

"J'ai une idée de roman, dit Heat. Pourquoi on ne ferait pas un truc qu'on appelle une enquête ? Rassembler des indices, établir les faits. Quelque chose qui tiendrait mieux devant la cour que "c'est comme ça que je vois le topo !"





Auteur : Richard Castle
*
Titre : Vague de Chaleur / Heat Wave
*
Édition : (la mienne) France Loisirs. 









Synopsis :

 Le corps d'un magnat de l’immobilier est retrouvé au bas de son immeuble, son épouse au sombre passé manque de se faire agressé. Dans la fournaise new-yorkaise, les esprits s'échauffent, les passions se déchaînent. Un autre meurtre entraine la police dans un univers où le secret et le silence font la loi. 
Nikki Heat, jeune enquêtrice à l'esprit affûté est là pour remettre de l'ordre dans cette affaire. Accompagné d'un charmant, mais un peu trop collant journaliste, elle va découvrir un à un tous les secrets du mort, un flambeur et joli cœur qui ne manquait pas d'ennemis. Des secrets que beaucoup auraient préféré oublier...
  

Mon Avis :

J'ai beaucoup aimé cette lecture, mais avant de rentrer dans les détails je voudrais vous parler d'une série lié à ce livre

Il s'agit de la série Castle qui met en scène le célèbre écrivain Richard Castle et sa coopération avec la police. Cette série est vraiment super, on y retrouve de l'amour, de l'amitié, le meurtre, de l'humour et de léger frisson. Suite à sa coopération sur une enquête avec la police, Richard Castle commence une nouvelle saga de romans policier avec pour héroine Nikki Heat inspiré du lieutenant Beckett. 
Vague de Chaleur est le premier volume de cette saga.

Revenons au roman, pour commencer, le titre est très bien choisis. Heureusement que je ne l'ai pas lus cet été, cette lecture m'a donné chaud ! J'ai eu mal pour les personnages qui suait sous la canicule de New-York. 
Quant au personnages, celui de Nikki Heat m'a beaucoup intrigué au début car il était difficile à cerner, mais plus l'histoire avançait plus son caractère se définissait. 
Mon personnage préféré reste Rook, journaliste à l'humour mordant, mais qui c'est faire preuve de compassion et de clairvoyance. 
J'ai eu un peu de mal à me plonger dans le récit, mais dès que l'enquête commence on est vite pris par l'histoire.  
Je vous conseil cette lecture avec un bon thé glacé même si la période conseil plus un bon thé chaud. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire