mercredi 11 avril 2018

Taddeuz et le collier Aztèque



Un agréable voyage au Mexique à la découverte de la terre des Aztèques...





Auteur : Marie-Françoise Chevallier le Page
*
Titre : Taddeuz et le collier Aztèque
*
Éditions de la Safranède










Synopsis :



Laissez-vous emporter par les aventures de ce garçon exceptionnel!
MÉMOIRES D’UN JEUNE HOMME DE 13 ANS par TADDEUZ
Taddeuz a treize ans.
A sa majorité il succèdera à sa maman, la regrettée grande reine duTadjasthan. Auparavant il poursuit ses études sur une île au nord de l’Écosse, dans un pensionnat dont la spécialité est de former de futurs dirigeants, en les envoyant par groupes de six en mission à l’étranger. C’est ainsi qu’ils apprennent, sur le terrain, les matières fondamentales, le travail en équipe, et la réalité de la vie en société.
Une première mission de 90 jours conduit Taddeuz et ses amis au Mexique, avec leurs kalongs, à la recherche d’un très ancien collier aztèque composé d’un métal aux propriétés exceptionnelles dont la formule a été perdue.
Poursuivi par d’horribles tueurs à la solde d’un dangereux et puissant collectionneur avide de s’accaparer le précieux bijou, Taddeuz va découvrir qu’il possède un don très particulier grâce auquel il pourra sauver ses cinq camarades de classe, en particulier sa très chère amie Altaïr, et retrouver la trace de la parure disparue.
Au cours de cette mission, tous auront été confrontés à des situations si incroyables qu’à son retour, Taddeuz décidera, malgré le désaccord de son père le régent, d’en faire le récit en publiant ses mémoires.





Mon Avis :



Malheureusement, je n'ai pas aimé ce livre. Non pas à cause de l'histoire, ni de la plume de l'auteur qui, je trouve sont magnifiques. 
L'aventure de Taddeuz m'a déplu à cause du personnage principal. Taddeuz est typiquement le genre de personnage que je n'aime pas retrouver dans un roman. De mon point de vue, je l'ai trouvé hautain, prétentieux, qui n'a de yeux que pour sa belle. Certes, on peut noter une amélioration de son comportement durant sa mission au Mexique, mais elle reste moindre. 

À présent, j'aimerais vous parler des bons côtés de ce livre, même si ce livre ne m'a pas plu, il a beaucoup de qualités. 

Premièrement, la plume de l'auteur. Taddeuz et le collier Aztèque est un récit riche en description, il est coloré et rempli de beaucoup de détails. 
J'ai beaucoup aimé l'univers que l'on découvre dans ce livre, un mélange entre Poudlard et l'école des sortceliers dans Tara Duncan, sans trop le côté "sorcier", mais on y trouve un brin de magie.
Il y a une belle originalité dans le roman que ce soit le système éducatif créé par l'auteur ou les créatures qu'on y trouve. 

Ce roman est un vrai voyage qui m'a transportée jusqu'au Mexique, la terre des Aztèque et le moyen de transport était vraiment intriguant. Je ne peux pas vous en dire plus sans vous spoiler, désolé.
Dès le début du récit, nous avons des liens qui se font vers le Mexique, que ce soit par la langue, ldes élèments décoratifs, des animaux et même de la musique !
Il y a un vrai travail de la part de l'auteur pour nous amener cette culture entre les pages de ce livre. 

Ce livre est une vraie aventure, ce côté de quête est vraiment présent dans le récit, une sorte de mission à la Indiana Jones. 

Je conseille ce livre à ceux qui aiment les aventures et les livres qui font voyager !




Pour retrouver l'auteur et le livre : 
 


Pour vous procurer le livre et en savoir plus sur la maison d'éditions, rendez-vous sur : https://www.lasafranede.com/

Pour s'adresser à Taddeuz ou sa page FB Taddeuz à Glenowl ACADEMY : Taddeuz@glenowlacademy.com


L'étoile de Ren


"Depuis ta naissance, je fais le vœu que tu la boucles, et c'est toujours pas arrivé"






Auteur : F.T.Lukens
*
Titre : Chroniques de la lune brisée tome 1 L'étoile de Ren
*
Éditions : MxM Bookmarks









Synopsis :

 Ren a grandi en écoutant sa mère lui conter des histoires sur les Star Hosts, un groupe mythologique de personnes possédées par le pouvoir des astres. Elles sont sans nul doute la part la plus exaltante de sa vie et il rêve souvent de quitter sa planète paumée pour trouver sa place au sein d'un convoi nomade. Lorsqu'il est capturé par des soldats et arraché aux siens, ses rêves lui échappent un peu plus. Devenu l'esclave d'un baron despotique, il doit faire profil bas et rester insoupçonnable pendant qu'il prépare son évasion. Un véritable défi, puisque le général de l'armée du baron est convaincu que Ren est l'une de ces créatures tout droit sorties des histoires de sa mère.

Il trouve un soutien en la personne de son voisin de cellule, un nomade nommé Asher. Membre des Phoenix Corps, Asher est mystérieux, charmeur et est exactement ce dont Ren a besoin pour l'ancrer lorsque ses pouvoirs de technopathe se révèlent subitement en manquant de le consumer au passage. Ren ne comptait pas s'attacher à lui, mais après une évasion risquée, un voyage à travers la planète et un trajet riche en rebondissements sur un vaisseau marchand, Asher est le seul élément stable dans sa vie. Ensemble, ils doivent prévenir les nomades des plans du baron, maîtriser les pouvoirs grandissants de Ren et essayer de sauver leurs amis tout en gérant l'attraction grandissante qu'ils éprouvent l'un pour l'autre.



Mon Avis :

L'étoile de Ren est le premier roman que je lis qui se passe dans la galaxie. En lisant ce livre, j'avais vraiment envie d'avoir la tête dans les étoiles et ça a été le cas. 
Ce que j'ai aimé dans ce roman, c'est que j'ai vraiment eu l'image de pirates de l'espace, un peu du genre "l'île au trésor". Au fil des pages, j'ai réussi à imaginer ces vaisseaux vogué dans la galaxie, avec en tête un bateau de pirates et un vaisseau spatial.

L'univers de ce livre est très bien construit, on a une hiérarchie qui est établit et l'aventure est au rendez-vous.
Ren est un personnage attachant et j'ai beaucoup aimé vivre l'histoire à ses côtés. Ce qui m'a le plus touché chez lui c'est son combat pour maîtriser ses pouvoirs, un combat pour garder son humanité. 

En lisant ce livre, j’avoue avoir oublié que la relation amoureuse présente était entre deux hommes.
C'est vrai que les relations homosexuelles peuvent déranger certains lecteurs et comme je lis des mangas yaoi ça ne me dérange pas. 
Cependant, l'auteur prépare tellement bien le terrain que lorsque les personnages réalisent leurs sentiments, le lecteur n'est pas pris au dépourvus. 

Ce livre est une agréable aventure à travers la galaxie que je vous recommande fortement.


samedi 7 avril 2018

Le siècle du Phénix, tome 1 : L'Odyssé des soeurs fantômes



"- Je me demande à quel point ces masques sont efficaces, hasarda Nicholas.
- Je te donne un indice, fit Arthur. Si tu es atteint par une maladie bizarre dans les prochains mois, ça veut dire que quelque chose de microscopique et de pas très sympa a pris ton corps pour un squat.
- Très drôle."



Auteur : Thomas Henninot
*
Titre : Le siècle Phénix tome 1 : L'Odyssée des Sœurs Fantômes
*
Édition : auto-édité









Synopsis :



En 2172, l’humanité se relève péniblement des cendres de la Grande Terreur, une crise mondiale survenue plusieurs décennies auparavant. À l’origine de ce bouleversement planétaire, une terrible maladie apparue à la fin du siècle précédent, « la Faucheuse ». Ce virus a provoqué des centaines de millions de morts avant d’être endigué, créant ainsi les conditions d’un déséquilibre mondial. La Faucheuse continue ses ravages en France, malgré les efforts de la famille Dernot, qui a découvert le vaccin et bâti sa fortune grâce à son combat acharné contre le fléau.
Juliette Dernot, héritière de la multinationale familiale, est une jeune prodige, promise à un brillant avenir. Ambassadrice des campagnes de vaccination et icône de la Fondation Asclépios, elle est épaulée par Jessica, sa meilleure amie, et par Alex, son compagnon. Mais un terrible accident de train vient bouleverser le destin prometteur de ces trois jeunes.
Très vite, la violente explosion à l'origine du déraillement prouve qu'il s'agit d'un attentat dont Juliette est la cible. Qui sont les responsables ? Parviendra-t-elle à leur échapper ? Le capitaine Verrier est dépêché sur les lieux sur sinistre. Après avoir recueilli le témoignage de Jessica, blessée lors de l'attaque, il sonne l'alarme et engage les recherches pour retrouver Juliette, qui a pu s'enfuir avec Alex. La course contre la montre est engagée. L'esprit affûté de Juliette et la compétence du capitaine suffiront-ils à défaire leur formidable ennemi ?



Mon Avis :



J'ai beaucoup aimé ce livre et plus particulièrement le personnage de la Louve !

Nous commençons l'histoire avec un décès, pas très gai me direz vous, mais tout de suite après nous sommes téléportés en pleine ville à suivre deux jeunes hommes pleins de vie. 
Le contraste était assez violent, je ne vous le cache pas. 
Dans les premières pages de ce livre, les premiers chapitres nous permettent de découvrir les différents personnages qui constituent l'histoire. 
Au début, c'est très déroutant puis de file en aiguilles vous comprenez que l’auteur trace une sorte de chemin pour chacun des personnages, les amenant tôt ou tard à se croiser. 
J'aime beaucoup ce schéma de puzzle dans un roman où à un moment donné tous les éléments que vous avez découvert dans le récit se rejoignent pour former un même tout. 
C'est très habilement mené de la part de l'auteur. 

À présent, j'aimerais vous parler de La Louve qui est un personnage coup de cœur à mes yeux, sans elle, je n'aurais peut-être pas à ce point aimé le récit. 
La Louve est un mélange entre l’héroïne badasse qu'on peut retrouver de nos jours, de la douceur, de la folie et de la sensibilité. On s'en que sous sa carapace elle peut craquer à tout moment et cela la rend attachante et intéressante. Ces répliques sont tellement drôles !

"- Je n'ai strictement aucun intérêt à vous faire du mal. En revanche, j'ai une raison de vous aider. 
- Â savoir ?
- Je m'ennuie."

Je pense que c'est un personnage clé du récit, ceux qui font tellement partie d'un livre que s'ils n'étaient pas dedans, quelque chose manquerait. La Louve, est comme ça, elle incarne un élément de l'histoire cruciale qui nous permet de nous attacher à l’histoire, de comprendre ce qu'il s'y passe.

Le seul bémol que j'ai trouvé au récit porte un nom, Nicholas. 
J'ai eu l'impression que Nicholas était un personnage-décor, bien qu'il soit avec les personnages principaux sa participation reste assez..inexistante. J'aurais vraiment aimé qu'il soit plus présent, plus actif dans le récit et qu'il reste un peu plus longtemps dans l'histoire. 

Globalement, j'ai bien aimé ce premier tome et j'ai vraiment de savoir la suite. Je vous le conseille vivement !


Pour retrouver l'auteur et le livre :



Moana tome 1 : La Saveur des Figues








Auteur : Silène Edgar
*
Titre : Moana 
*
Édition : (la mienne) sous format électronique
Castelmore













 Synopsis :


La Polynésie où vit Moana est désormais couverte de neige.
Et le monde, en proie à un terrible refroidissement, doit être repeuplé de toute urgence. C'est pour cela que Moana devra bientôt se marier et avoir des enfants. Mais Moana a un secret, son arrière grand-mère, Mémine, qui reste cachée à la maison pour ne pas être envoyée comme tous les anciens dans une maison du souvenir. Mémine raconte à Moana sa jeunesse, et comment était le monde, avant la terrible catastrophe.
C'est probablement ce secret qui donnera la force à Moana de refuser sa vie toute tracée et de partir à l'aventure...




Mon Avis : 


Lorsque j'ai lu le titre et vu la couverture de ce roman je n'ai pas pu m’empêcher de penser au dessin animé de Disney, mais la seule chose que ces deux œuvres ont en commun ce sont les Tropiques, les îles et la Polynésie. 
J'ai beaucoup aimé ma lecture de ce premier tome de Moana, c'est une aventure à travers la mémoire et les souvenirs.
On retrouve dans ce roman une vrai réflexion sur le fait de grandir, de passer à l'âge adulte et de devoir prendre des responsabilités. 

Bien que le roman ce situe dans une monde post-apocalyptique, je n'ai pas eu la sensation de retrouver cette terre dévastée. Certes ont nous stipule qu'il y fait très froid et que par conséquent les récoltes sont difficiles. Mais j'aurais aimé retrouver ce côté un peu plus "abandonnée, anéantie" d'un monde post-apocalyptique.

Néanmoins je pense que c'est voulu de la part de l'auteur car grâce aux histoire de l'arrière grand-mère de Moana, nous avons la sensation d'être dans un monde qui n'est pas dévasté. 
À travers ses récits, nous redécouvrons notre monde, les fruits, les fleurs et d'autres éléments qui le constituent. 

C'est vrai qu'on ne se rend pas compte de ce que serait notre monde, si un jour il n'y avait plus aucuns oiseaux qui chantaient, plus de fruits. Que ce passerait-il si on oubliait la saveur du chocolat ou le son du chant du rossignol ?

Moana est à la fois une redécouverte de tous ça mais également un rappel qu'il ne faut pas les oublier..  

Je vous conseille vivement ce livre car il promet une formidable aventure.

Coraline



"Non. C'est bon pour vous autres, les noms. Parce que vous ne savez pas qui vous êtes. Mais nous, nous le savons; alors nous n'en avons pas besoin"





Auteur : Neil Gaiman
*
Titre : Coraline
*
Édition : J'ai Lu











Synopsis :


La Famille de Coraline vient d'emménager dans une vielle maison loin de tout, avec pour seuls voisins deux anciennes actrices à la gloire fanée et un monsieur bizarre qui élève des rats. Délaissée par ses parents accaparés par leur travail, la jeune fille, au fil de ses explorations, ne tarde pas à découvrir une porte mystérieuse. De l'autre côté l'attend un monde fantastique où tout est étrangement semblable, mais en mieux...



Mon Avis :


Ce livre est le premier roman que je lis de Neil Gaiman et c'est une très belle découverte de la plume de l'auteur. Ce livre m'a quelque peu déstabilisé car je m'attendais à quelque chose de plus sombre et de moins "enfantin".
L'histoire, pour moi, a été trop "simple", trop rapide. 

Par contre, le roman est très bien construit, l'intrigue est bien menée et les personnages sont intéressants. Ce côté "boutons cousus" pour les yeux m'a intrigué au plus haut point, ça m'a fait l'effet de poupée de chiffon ou encore de marionnette que Neil Gaiman dirige à sa guise. 

J'ai vu l’adaptation cinématographique de Coraline lorsque j'étais au collège et elle ne m'avait pas vraiment marqué donc je n'attendais pas beaucoup de ce roman. 
Bien que ma lecture fut plaisante si je devais attribuer une note à ce livre ce serait un 12/20 car j'aurais voulus plus de surprise.
L'un des passages que j'ai le plus apprécié c'est celui avec "la main" car il était très poignant et un peu angoissant. 

Je pense que si j'avais lus Coraline au collège avant de voir l'adaptation, j'aurais adoré cette œuvre.
Néanmoins je vous la conseille car Neil Gaiman est un auteur qu'il faut avoir lus et Coraline est une histoire qui reste pour le moins fascinante et intrigante. 

dimanche 1 avril 2018

Chicago Requiem




"Elle avait l'air d'un ange et avait agi comme une prostituée. La grâce d'un cygne plongeant ses ailes dans la boue"




Auteur : Carine Foulon
*
Titre : Chicago Requiem
*
Édition : Auto-édité

Sorti le 8 Mars 2018








Synopsis :


Chicago, années folles…
Sur la scène d’une ville en proie à la corruption, acteurs et gangsters se côtoient.
William, issu d’une famille riche et influente, les Henderson, possède un théâtre cerné de speakeasies et de maisons closes. Il aide son épouse, Susan, à reprendre sa carrière d’actrice malgré la corruption et la prohibition.
La sœur de William, Meredith, vient de passer cinq ans en prison. Résolue à se venger de son frère et de tous ceux qu’elle pense responsables de son incarcération, elle s’établit à Miami où elle rencontre un certain Al Capone.
Le vaudeville peut alors virer au drame, à la scène comme à la ville.




Mon Avis :


"Toute cette histoire est vraiment étrange : une horreur absolue, abyssale"
Ce livre est magnifiquement morbide et ma chronique va sans doute vous sembler complexe.
J'ai aimé ce livre, mais en même temps je ne l'ai pas aimé.

Lorsque je commence à le lire, l'histoire démarre doucement, elle me plaît et je veut en savoir plus. Mais au fur à mesure que j'avance dans le récit et que les évènements s'enchaînent, c'est un poignard dans le cœur que je reçois. 

Il y a un vrai travail sur le fond des personnages, de quoi ils sont capables lorsqu'on les pousse dans leurs retranchements. Le milieu mafieux est "malheureusement" bien dépeint. 
Le réalisme de cette œuvre est vraiment troublant, j'ignore si l'auteure s'est inspirée de faits réels mais pour moi ce récit peut très bien être vrai.

Ce livre est une tragédie, une pièce de théâtre qui se déroule sous nos yeux. Et c'est peut être à cause de ce côté "théâtre" que, lorsqu'il y a des détails sordides, j'ai vraiment été dégoûté au point d'en pleurer. 
L'histoire est belle dans ce qu'elle a de plus sombre et de plus tragique et ce n'est pas un récit heureux, c'est une décente au enfer pour la plupart des personnage et pour le lecteur également.

Carine Foulon arrive à nous dépeindre le côté vile de l'âme humaine, ce côté sombre qui surgit quand il n'y a plus de barrières, plus de frontières. Quand l'être humain n'a plus rien de civilisé...

Ce livre rentre dans mes coups de cœur parce que j'y ai mis beaucoup d'émotions, je suis ressortis de ma lecture totalement vidée et anéanti face à l'horreur dépeinte dans le roman. Mais je le mettrai plus dans ces lectures "interdites" qui vous touche, mais que vous ne pouvez pas piocher pour passer un moment cosy et tranquille, parce que au moment où vous l'ouvrez c'est une longue déchéance avec une étincelle d'espoir à la fin.




Pour retrouver l'auteur et le livre :






Enchantement


"Elle lui présenta le globe en le tenant par son cordon. Désormais, votre œil verra pour moi, déclara Yaga, carrière beaucoup plus intéressante qu'il n'en aurait connu en restant planté dans votre tête.
- Par pitié, dit l'homme dans un souffle, laissez-moi l'autre.
- Ne soyez donc pas si radin, rétorqua Yaga. Votre mère ne vous a-t-elle pas appris qu'il fallait savoir partager ?"


Auteur : Orson Scott Card
*
Titre : Enchantement/ Enchantment
*
Édition : Atalante








Synopsis :


Dans une clairière au cœur de la forêt ukrainienne, la vie du jeune Ivan bascule l'année de ses dix ans. Sur un piédestal repose une jeune fille endormie. Mais, dissimulée par le feuillage une présence malveillante le guette.... et l'enfant s'enfuit. 
Des années plus tard Ivan revient, la clairière n'a pas changé, la jeune fille est toujours là. Son mystérieux gardien aussi. Cette fois Ivan ne s'enfuit pas, cette fois il embrasse la belle...qui s'éveille à son baiser.



Mon Avis :


Dans ce livre Orson Scott Card revisite La Belle au Bois Dormant pour en faire une fantasy moderne et puissante. 
Entre Baba Yaga, un dieu-ours mal léché et la magie enchanteresse du lieu où la princesse repose, j'ai passé un agréable moment. 
Mais l'auteur ne se contente pas de revisiter ce conte, à travers un univers moderne et magique il réussit à nous dépeindre la version "primitive" de La Belle au Bois Dormant, une version qui pourrait bien être la véritable légende de cette belle endormie.

Ce livre m'a enchanté, il m'a fait voyagé aussi bien dans le Temps que dans l'Histoire. Le travail de l'auteur pour nous peindre la vielle Russie est formidable, l'époque Moyenâgeuse est non seulement bien décrite, mais nous découvrons comment les hommes percevaient le monde, la magie ou les phénomènes naturelles.

De tous les personnage ma préférée est bien sûr Baba Yaga, rien que le fait de retrouver cette sorcière dans ce livre est génial ! Je n'ai pas eu l'occasion de la voir dans beaucoup de récits et pourtant c'est un personnage intéressant à travailler. Ce que j'ai le plus aimé chez elle c'est son côté femme forte et indépendante avec une touche de macabre. 
Ce mélange entre folie et sérieux est un trait que j'aime retrouver chez un personnage.

Si vous aimez les réécriture de conte, les bons romans de fantasy alors je vous recommande ce roman. Il promet un voyage dans l'Histoire, dans le Temps et surtout dans les Contes.

Bonne Lecture !

Le marchand de sable va passer



"J'apprécie les histoires de fantômes, comme n'importe qui d'autre, mais il faut savoir revenir sur terre le moment venu, reprendre pied dans un monde où les ombres sont seulement des ombres, où l'obscurité n'est que l’absence de lumière"




Auteur : Andrew Pyper
*
Titre : Le marchand de sable va passer
*
Édition : Points 









Synopsis :


"Il était une fois une petite fille hantée par un fantôme. Un monstre, capable de choses monstrueuses, qui venait troubler ses rêves. La petite fille n'avait jamais eu d'ami, mais elle savait pourtant que le monstre n'avait rien d'amical. Elle avait beau prier et essayer de croire ceux qui lui affirmaient que les fantômes n'existent pas, le monstre revenait toujours, lui apportant la preuve que les prières et les souhaits les plus sincères sont à jamais vains. Aussi la petite fille avait-elle décidé de ne parler à personne de son fantôme. 
Le seul lien, la seule forme d'intimité qu'elle s'autorisait avec lui tenait au nom qu'elle lui avait donné. 
Le Marchand de Sable



Mon Avis :
 

J'ai beaucoup aimé ma lecture du marchand de sable, il m'a tenu en haleine du début jusqu'à la fin. L'angoisse et la peur viennent se mêler pour nous renvoyer à un temps où nous n'étions que des enfants dans l'obscurité, apeurés par le monstre dissimulé sous notre lit. 
L'histoire commence exactement comme un épisode de série policière, par le crime...
Ça m'a quelque peu déstabilisé au début de ma lecture, mais j'ai très vite été rattrapé par le suspens de l'intrigue. Ce qui rend cette histoire d'autant plus marquante c'est qu'au départ elle est banale, simple et ne se démarque pas forcément du lot.
Andrew Pyper amène une réalité, au premier abord très commune, à devenir un drame touchant plus du cauchemar éveillé que d'une enquête de police.
Je n'ai pas du tout anticiper l'identité du tueur et j'ai été agréablement surprise car il n'est dévoilé qu'a la fin.

Je ne vous conseil pas de lire ce roman la nuit car l'atmosphère de votre chambre peu très vite devenir oppressante. Ce livre est comme une pomme empoisonnée, il est très bien écrit, l'histoire est intrigante et intéressante, mais attention frisson garantie !